Femme-sur-oreiller
Bons gestes

Quelques astuces pour vous aider à ne plus ronfler

Le ronflement peut parfois être un symptôme d’un grave problème de santé. Il peut être le résultat d’une grande variété de causes, selon le sujet. Lisez la suite pour trouver d’excellents conseils pour vous aider à remédier à ces bruits perturbants!

Pour minimiser vos ronflements, efforcez-vous de dormir en position fœtale. Dormir sur le côté peut en effet réduire les risques de ronflement contrairement à une position sur le dos ou sur le ventre ou votre cou recevoir une pression et en souffrir. Dormir sur le côté est donc la meilleure position si vous avez tendance à ronfler.

  • Attention au surpoids! Selon certaines études, les personnes qui ont une masse corporelle plus importante, en particulier autour du cou, ronflent plus que les autres. L’excès de poids induit une augmentation du tissu adipeux dans la zone de la trachée qui peut gêner la respiration. Ainsi, maintenir votre poids à travers une activité sportive régulière et un régime sain est l’une des manières de prévenir, de réduire, et même d’empêcher les ronflements.
  • Assurez-vous que votre ronflement n’est pas dû aux effets secondaires des médicaments que vous prenez. Certains médicaments provoquent l’assèchement des membranes nasales, ce qui provoque un gonflement qui tend à réduire la circulation de l’air dans vos conduits respiratoires. D’autres peuvent faire détendre les muscles de votre gorge pendant le sommeil, ce qui finit par favoriser votre ronflement
  • En réduisant la quantité de nourriture que vous mangez le soir, cela peut être bénéfique contre le ronflement. Les repas plantureux avant l’heure du coucher peuvent altérer votre respiration due à un estomac trop rempli qui pousse sur le diaphragme. Ce manque d’oxygénation, va lui déclencher le fameux bruit.

Surveillez votre consommation d’alcool

Gueule-de-bois

  • Essayez d’éviter de consommer de l’alcool. Évitez aussi de prendre des antihistaminiques, des somnifères ou tout type de tranquillisant avant de vous coucher. Toutes ces substances agissent en détendant vos muscles, ce qui limitera vos passages aériens, et vous fera ronfler davantage. D’autre part, la consommation d’alcool précédent les heures du coucher stimulent l’activité cérébrale, perturbant ainsi le repos.
  • Les produits laitiers peuvent provoquer des ronflements, même chez ceux qui ne souffrent pas d’intolérance au lactose. Vous produirez plus de flegme si vous consommez des produits laitiers, ce qui peut entraver votre gorge ou votre nez. Vous pouvez envisager de boire du thé chaud au lieu de votre tasse de lait habituel et voir si cela réduit votre ronflement.
  • Avant de vous coucher, prenez une cuillerée de miel. Beaucoup de gens trouvent cette méthode très efficace, même si aucune étude n’a prouvé l’efficacité de ce remède. Cependant, le miel a toujours été un ingrédient très utile dans beaucoup de remèdes maison.
  • Entraînez votre langue! En tenant compte du fait que le ronflement soit dû au frottement de l’air dans les voies aériennes supérieures qui ont été compactées par le relâchement des muscles avoisinant, une gymnastique de la langue et de la gorge pourrait retendre ces muscles affaissés et éliminer le ronflement. Pour se faire, retournez votre langue vers votre gorge, puis faites-la avancer jusqu’à ce qu’elle frappe le dos de vos dents. Répétez ce cycle pendant plusieurs minutes.
  • Pour aider à soulager votre ronflement, essayez de vous endormir avec la tête légèrement surélevée que d’habitude. Un coussin épais pourrait être utile à cet effet. Sinon, utilisez deux ou trois oreillers. Grâce à cela, vos voies aériennes seront plus dégagées et vous ronflerez moins.

    Comme vous le savez maintenant, le ronflement peut être un signe d’un grave problème de santé. Chaque cas de ronflement peut avoir une cause différente, donc le même traitement ne fonctionnera pas pour tout le monde. Cela dit, les informations que vous avez lues ici devraient vous donner un bon point de départ pour commencer à lutter contre votre ronflement.